Martin Margiela, cet inconnu

On a beaucoup de mal à définir le travail de Martin Margiela. En effet, on pressent que les pots risquent d’être trop restrictifs pour ce qui est réellement tout un univers, un lifestyle.Né en 1959 en Belgique, Martin Margiela poursuit ses études à la Royale Académie d’Anvers ; puis très vite, il deviendra l’assistant de Jean Paul Gaultier, pendant 3 ans ; et Hermès l’engage en 1997 comme styliste principal de sa ligne femmes. Cette collaboration durera jusqu’en 2003.

Entre-temps, le designer commence à voler de ses propres ailes : il crée la marque Martin Margiela en 1998, et sa 1ère collection pour femmes. En 2000, la 1ère boutique de la marque ouvre ses portes à Tokyo, suivie de près par Paris et Bruxelles. Son style déconcerte les critiques de mode : on parle de « déconstruction » : sans doute pour son côté iconoclaste ? En fait, il crée des vêtements un peu métaphysiques, porteurs de toute une philosophie. Entre autres, Margiela prône le « work in progress » : une housse en plastique devient une robe, des chaussettes de l’armée deviennent un pull… c’est le recyclage dans son plus bel exemple !